Le peuple et sa région :

Femmes Navajo

Le peuple Navajo occupe un territoire de près de 70 000 km² situé dans la célèbre région des Four Corners. La réserve couvre tout le nord-est de l’Arizona et s’étend vers le Nouveau-Mexique et une partie de l’Utah. Le Colorado est le seul Etat des Four Corners qui n'est pas touché par le territoire Navajo. Il s’agit d’un des plus vastes territoires jamais laissé sous juridiction indienne. Sa surface est plus importante que celle combinée des quatre plus petits États américains : Rhode Island, le New Jersey, le Connecticut et le Delaware. Les membres de la tribu considèrent leur territoire comme sacré et sont convaincus qu’ils doivent demeurer à l’intérieur des quatre montagnes qui le délimitent.

Ces quatre montagnes sont Mont Blanca dans le sud du Colorado, San Francisco Peaks dans le nord-ouest de l'Arizona, Mt. Taylor dans le nord-ouest du Nouveau-Mexique et Mt. Hesperus dans le sud-ouest du Colorado. Sur leur territoire, les Navajos vivent dans ce qu’on appelle un « hogan » (se prononce ho-ganne). Les membres de la tribu considèrent les hogans comme sacrés. Ils servent de logis aux familles aussi bien que de lieux sacrés et de cérémonie. Jusqu’au début du XXe siècle, les hogans étaient construits de manière à représenter l’être masculin et l’être féminin. Les hogans masculins ou fourchus contenaient des vestibules ou de petites entrées à l'avant de la structure, ressemblant à une pyramide avec cinq faces triangulaires. Les hogans masculins étaient utilisés uniquement pour des cérémonies privées et sacrées. Les hogans féminins ou circulaires, de plus grande taille, étaient bâtis pour accueillir la famille. Les hogans féminins n’ont pas de vestibule. La chanson intitulée « The Blessingway » décrit la construction du premier hogan par Coyote avec l’aide du peuple des castors. Ce hogan fut édifié pour le Premier Homme, la Première Femme et Dieu qui parle. Ces structures possédaient une entrée orientée à l’est pour accueillir le soleil matinal et procéder aux bénédictions.