Gouvernement/Conseil tribal :

Avant la découverte de pétrole sur les terres Navajo, il n'y existait aucun gouvernement officiel C'est en 1923 que fut constitué le conseil tribal de la Nation Navajo sous l'égide du Secrétariat de l'Intérieur des Etats-Unis afin d'autoriser officiellement l'exploitation des richesses souterraines. La tribu Navajo rejeta à trois reprises la création et l’établissement d’une constitution. A la troisième tentative, en 1968, une ébauche de constitution fut approuvée par le conseil tribal mais jamais soumis à la population pour ratification. L’Indian Reorganization Act, proposé en 1934, devait permettre une réorganisation selon termes de la constitution mais le peuple Navajo rejeta cette loi, pensant qu’elle mettrait fin au programme de réduction du bétail mis en place par John Collier, commissaire aux Affaires indiennes.

Le programme avait fait baisser de manière drastique le nombre de moutons autorisés sur le territoire Navajo. En 1933, ces animaux étaient plus de 1,3 million et il n’y avait pas assez d’herbe pour les nourrir tous. Le gouvernement, par ailleurs inquiet des dangers de l'érosion, décida qu'il serait préférable de réduire de moitié le nombre des ovins. Cette mesure eut des effets sur les structures sociale et économique de la tribu. En 1991, la réorganisation complète de la Nation Navajo donna lieu à un gouvernement à trois branches : exécutive, judiciaire et législative. Le gouvernement actuel, qui se réunit au minimum quatre à cinq fois par an à Window Rock en Arizona, capitale de la nation Navajo, est composé de 88 délégués représentant 110 chapitres.