Dans la tradition Navajo, le coyote est le plus malfaisant des animaux mais présente malgré cela certains attraits. Malin et fourbe, il élabore des stratagèmes pour tromper ceux qu’il rencontre. Selon la légende, le coyote ne peut pas être tué, non seulement car il est l'égal d'une divinité mais aussi parce qu’il est bien trop puissant. La légende de l'origine des Navajos est profondément enracinée dans leur mythologie. Bien qu'il ne s'agisse pas d'Histoire au sens littéral, les Navajos la considèrent comme leur propre histoire. Les récits de leurs ancêtres sont souvent transmis oralement. Les Navajos font remonter leurs origines au Premier Monde. À cette époque, le monde était plongé dans les ténèbres. Par la suite, les Dine progressèrent par différents stades jusqu'au monde actuel dans lequel ils vivent aujourd’hui.

Humidité, brume et obscurité régnaient dans le monde des ténèbres. De ces brumes apparurent les quatre points cardinaux (nord, sud, est, ouest). Après les quatre points cardinaux, naquirent les connexions avec les quatre couleurs principales (noir, blanc, jaune, bleu). Ce monde était également habité par des esprits et des peuples insectoïdes. Les premiers êtres de ce monde furent ceux du peuple fourmi. Des esprits vivaient eux aussi dans le monde des ténèbres, comme l’Esprit ou le Monstre des eaux, le peuple poisson et le peuple sous-marin. Avec le temps, d’autres êtres sacrés apparurent dans le Premier monde. Bien qu'issus des brumes, ils possédaient néanmoins des attributs humains. C’est ici que naquirent le Premier Homme, la Première Femme, le Premier Garçon, le dieu noir, le dieu qui parle, le dieu Hogan et le Coyote. Selon la légende, ces êtres parvenaient à communiquer au moyen d’un langage universel. Mais bientôt, des désaccords firent leur apparition et il fut ordonné aux êtres de partir par une sortie à l’est, emportant avec eux toutes leurs querelles. De là, ils voyagèrent vers le Monde bleu, où ils rencontrèrent des geais bleus, des merles bleus et des hérons bleus ainsi que d’autres animaux, tels que des lions des montagnes, des loups, des renards, des blaireaux et des lynx. Malheureusement, comme dans le Premier monde, des conflits survinrent et les êtres furent à nouveau sommés de partir. Ils se dirigèrent cette fois vers le sud, emportant une fois encore leurs problèmes avec eux. En arrivant dans le Monde jaune, ils rencontrèrent bientôt d'autres animaux comme des serpents, des écureuils, des souris, des cerfs, des dindes et des araignées. Mais comme dans les mondes précédents, les disputes reprirent, menant à de fréquentes querelles. C’est alors que le Premier Homme et la Première Femme furent séparés et placés chacun sur une rive du fleuve. Les femmes, cependant, n’étaient pas aussi douées pour la chasse que les hommes. Affamées et après maintes supplications, les femmes revinrent auprès des hommes quatre ans plus tard. La réunion des deux sexes révéla la nature maléfique de Coyote qui déroba l'enfant de l’Esprit des eaux. L’Esprit des eaux, en colère, provoqua une grande crue. Le peuple réussit à s’échapper grâce à leur ami le criquet, qui les mena un à un à travers un roseau géant. Emergeant des eaux, le peuple se retrouva dans le monde présent. Selon les récits, le peuple arriva soit près des montagnes du Colorado, soit près de Durango.